Un bleuet loin du fjord

Sunday, March 16, 2008

Autre fin de semaine à Toronto

English below

C'est la veille de la Saint-Pâtrick (si vous prononcez le nom un peu comme on prononce "Sainte-Anne" par che nous), et faute de Guinness, je risque de boire du cidre de la Colombie-Britannique fait de Granny Smith (la plus omniprésente et probablement la plus insipide des pommes vertes, d'où le lien avec la célébration du sang pas bleu mais un peu vert, tout en étant pas vulcain du tout, du sous-ensemble de mes ancêtres qui vient du même pays que Pierce Brosnan, mettons).

Pour en revenir à la veille de la journée de pi, ma blonde et moi sommes partis de Waterloo avec un Letton (pas un laiton). L'ami (connu via notre future invitée de Pâques) allait chez sa blonde, on lui a sauvé un billet d'autobus (Greyhound, ça l'air que ça vaut pas Orléans Express ou Intercar). On devait le conduire à la station de métro Castle Frank, mais il se trouve qu'il n'y a pas la moindre place pour s'arrêter à cette station (maudit beau planning urbain), faqu'on l'a amené directement à l'appart de sa bien-aimée.

Vendredi, j'allais faire une présentation dans une des trois universités torontoises (pas Ryerson, et pas l'université de Toronto non plus). Le département est petit mes les gens sont très sympathiques. Je dois dire que toutes les remarques préalablement entendues à propos du coin étaient complètement vraies. Juste pour le trip (littéralement), on s'est servi de notre GPS pour revenir chez les cousins de ma blonde en évitant les autoroutes. C'est pas plus vite d'essayer de ne pas être pogné dans le trafic (en fait, c'est pas mal plus long, même si c'est en ligne droite, plus virage perpendiculaire). Mais c'est relativement intéressant de voir Toronto de l'intérieur (et de l'intérieur de l'auto) une fois dans sa vie. On a passé la soirée à tenter d'éradiquer les virus et logiciels espions et autres logiciels malicieux (ou malveillant) de l'ordinateur de nos hôtes, avant de passer s'acheter une tarte (aux bleuets) pour ne pas passer à côté de la journée de pi.

Ce n'est que samedi qu'on a finalement remis l'ordinateur à neuf (je blâme le frangin de ma blonde pour l'infection initiale, maudits virus récents difficiles à faire disparaître, j'ai dû zigonner manuellement dans le register). Ensuite on est allé faire un tour dans divers quartiers plus commerçant de Toronto (en commençant pas le quartier grec, manger un vrai gyros chez Alexandros pour nous faire oublier l'abomination sans tzatziki mangée au St-Jacobs Outlet et le très inférieur et graisseux gyros servi sans sourire chez Astra-Deli, au coin Sherbrooke et Girouard à Montréal). On a cherché des fromageries pour trouver du gruyère Premier Cru que ma blonde adore tant, mais il semble qu'on peu juste en trouver chez Mickey McGuire's Cheese. On a aussi fait quelques achats judicieux dans le très kitsch Honest Ed's (dont le slogan devrait peut-être changer de "Wasn't it fun?" à "Isn't he dead?", vu que ça rime et que le proprio est mort il y a plusieurs mois, mais ça d'l'air que pas tout le monde partage mon humour noir). Après un souper pantagruelique, pour digérer on s'est tapé un DVD "facile" à écouter, soit Bon Cop, Bad Cop, un navet incommensurable.

Finalement, aujourd'hui, malgré avoir promis de ne plus manger d'ici Pâques et de ne jamais remettre les pieds au Pacific Mall, on s'est rendu ma blonde et moi au Pacific Mall et au Market Village, voir une amie de ma blonde qu'elle n'avait pas vue depuis dix ans (genre). On a mangé du BBQ coréen à volonté (dans le restaurant Seoul Garden, surprenamment désert, les chinois sont peut-être chauvins en matière de bouffe) pendant deux heures et demi (mais avec beaucoup de conversation), et ensuite on a affronté la sempiternelle congestion de la 401 pour revenir au bercail. On a toujours pas de gruyère...

************

Well, it's the eve of Saint-Patrick's Day, and since I don't feel lik going to the soviet Beer Store for Guinness, it appears I'll have to drink cider from BC made with Granny Smith (the best known and probably least flavourful of all green apples) to celebrate the subset of my ancestors that came from the same country as Colm Wilkinson, say.

And now for the usual retrospect of my daily life, for those who want to know. On the eve of Pi Day, we left Waterloo and drove ourselves (along with a Latvian) to Toronto. On Friday, I went to one of Toronto's three universities (neither Ryerson, nor the University of Toronto), and had a nice time (everything I was told about the place is true). On the way back, we took the "scenic route" by avoiding highways. It took an extra half-hour at least, but I guess one has to see Toronto from the inside (of the city and of a car) at least once. We spent the rest of Pi Day trying to fix our host's computer (which had been infected by viruses and spywares, I blame a certain violinist from a shitty indie band), but we bought a pie (of the blueberry kind, try to find an apple pie with no cinnamon or a sugar pie in Ontario) to make sure to celebrate Pi Day properly.

On Saturday, after finally fixing the computer, we went around Toronto (as usual), first visiting Greektown and eating delicious gyros at Alexandros (they were way better than the pork deficient, surly served ones of Astra-Deli and the best way to forget the tzatziki-less abominations we once bought at St-Jacobs Outlet mall). As usual, we checked out a few cheese shops to try to find Premier Cru gruyère, but it was in vain. Oh yeah, we stopped by Honest Ed's again (bought a cheese-cutting thing, labeled a fruit cutter somehow, even though we didn't have any cheese). We made it back to the Woodbine area and had a pantagruelic supper, and digested while watching a shitty DVD, namely the terrible Bon Cop, Bad Cop (that's not the way to make an action-comedy).

Finally, today, despite having vowed never to set foot in Pacific Mall or eat again until Easter, we went to Pacific Mall and drove around the parking a while, as my better half was meeting an old (not physically) friend of hers (from French camp) that she hadn't seen in at least ten years. We had a long meal (and conversation) at the surprisingly empty Korean BBQ (all you can eat!) Seoul Garden (lots of Koreon places are called Seoul something, or something Seoul; I'll bet you there's a Japanese-Korean restaurant called Sakura Seoul). It was delicious (Korean food is better than Chinese or Japanese food, in fact, it's better than food from anywhere else in Asia...). Then, after a few more food purchases (the tea supply was getting low, but we couldn't find Gen Mai tea), we braved the 401 traffic and headed home. We are still out of gruyère...

Labels: , , , ,

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home