Un bleuet loin du fjord

Friday, December 01, 2006

Pour en revenir à Pulp Fiction

(En dépit du titre, juste parce que je suis en Ontario, en anglais d'abord, c'est plus approprié)

Excerpt from a cult movie:

Vincent: But you know what the funniest thing about Europe is?
Jules: What?
Vincent: It's the little differences.

End of citation.

I had lunch at the University Club today. Ordered the sandwich from the daily menu (it came on cheese bread, which here means chemically synthesized sponge with splotches of orange rubbery stuff). This is a somewhat fancy place to eat for lunch, one of those places where the main courses are called "entrées" (again, French knowledge in Ontario leaves to be desired, but this is because they borrowed the usage of the word from those clueless* Americans, the same applies to the word "cider"). Just to say that here, in fancy places, the fries still come with ketchup (by default).

I also learned that UW closes if the public schools shut down due to weather. I thought universities weren't supposed to be so wimpy (e.g. McGill closed 6 days during the ice storm of 98, and only because they were forced to). And apparently this can cause trouble with Xmas exams and vacations (in fact it has happened a number of times).
*In matters of language and vocabulary, despite the pointless section in their SATs. In fact possibly because they memorize vocabulary once (or twice) in their lifetime only for the purpose of pointless testing.

**************

Pour faire référence à un certain film culte, saviez-vous qu'à Amsterdam, comme dans le reste de la civilisation, ils servent de la mayonnaise avec les frites. C'est tout naturel, c'est le genre de condiment qui va avec des frites (et non pas dans des sandwichs contenant boeuf ou jambon).

J'ai mangé au University Club pour dîner, avec quelques profs et le séminariste* invité. J'ai choisi le sandwich du jour (sur pain au fromage, c'est-à-dire éponge synthétique parsemée de quelques morceaux informe de rubber orange). Supposément, c'est un endroit fancy (ou devrais-je écrire "fencé"?) pour dîner (déjeuner chez les cousins, mais qu'est-ce qu'ils y connaissent au français?), citons l'utilisation du mot "entrée" au lieu de plat principal (c'est la faute des amerloques, les britanniques ne sont pas épais à ce point là lorsqu'ils empruntent à la langue de Molière). Tout ça pour dire que, ici, les frites viennent avec du ketchup, même quand c'est cher parce que la vaisselle est propre.

J'ai aussi appris que l'université de Waterloo ferme si les écoles publiques ferment à cause du climat. Bon'yeu qu'ils sont lopettes ici.
*abus du terme. Il s'agit en fait d'un statisticien venu donner une présentation, qu'on pourrait par extension appeler un séminaire (style "d'entreprise"), si on force un peu. Il ne s'agit donc pas d'un futur prêtre ou vicaire.

Labels: , , , ,

1 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home