Un bleuet loin du fjord

Monday, February 11, 2008

BYOB Weekend in Toronto

(En anglais d'abord cette semaine, juste à cause d'un calembour)

Since it was Chinese New Year, we had to visit my better half's cousins in Toronto again, but not by train this time, we just took the car. It was BYOB: Bring Your Own Bed, because of recent renovations the extra beds in the basement were gone, including the one with fake snakeskin cover, so we had to bring our inflatable queen-size mattress.

Saturday was the usual, go shopping in Toronto's Eaton Center then walk to Chinatown then Kensington. The Eaton Center was surprisingly not busy, perhaps because of the weather outside (a mix of snow and rain; slush, water and ice sidewalks). Still, lamenting actual winter weather, we braved the elements and made it to Kensington, and see if the fancy cheese shops had some Premier Cru Gruyère. The bigger place (Globo or Global Cheese) was too busy at first, so, being thirsty, we went for a smoothie around the corner. Then we tried the smaller cheese shop, turns out their stocks weren't very varied. Then we went back to the bigger place, waited forever, and, while they also did not have Premier Cru Gruyère (or Emmental, like Vicenzo's), we managed to get another strong aged one, and Philippe 1er Camembert (it's not as good as Charles VII, but it was $4.99 a little wheel, a bargain). I got to give that place credit for having Perron cheddar too (didn't buy any though). We dropped by a little bakery there and bought a handful of scones for our hosts (not an impressive place: even Le Petit Fromentier de Fabien's better than that).

We had supper at a restaurant in some stripmall-like place lost in the Gormenghast-like city. As usual, the place was crowded and busy, but at least I didn't have to worry about sea-food (I love not being the only one with allergies).

On Sunday, after struggling with the frozen doors on the Rav4 (the locks are a real pain when the temperature drops sharply), we went shopping at Market Village and Pacific Mall. Those are Chinese malls in Markham (I think), a swallowed suburb/extension of Toronto. That means it's practically impossible to park (we had a couple of spots "stolen", so to speak, before getting lucky). Market Village is just like a normal mall, except the shops and the customers are Chinese (I was the only white person in sight). Pacific Mall, on the other hand, is essentially a giant hangar filled with tiny shops, small cubes with room for maybe one merchant and 2 customers (or 6 tiny Hong Kong people), all put into blocks separated by a rectangular grid of narrow, packed corridors. A small but noticeable portion of the customers are actually not chinese in this one. After a few judicious purchases, we were on our way back to Waterloo. I think the 401 wasn't too crazy this time. Probably because it was "wickedly cold" (the radio's words, not mine), which means -12 plus windchill to -24C (perfectly normal temperature in Chicoutimi around this time of year).

So that was our weekend. Ah yes, after some thought, I don't think I need to thank anyone at JHU.

*******************

À cause du nouvel an chinois, fallait faire un tour à Toronto visiter les cousins de ma blonde, en char cette fois-ci parce que le train ça revient plus cher quand il n'y a pas de grève au CN... Anyway, l'itinéraire du samedi était sensiblement le même que l'an dernier: un tour au Centre Eaton de Toronto (pardon, Eaton Centre, c'est in English) suivi d'une marche jusqu'à Kensington. L'Eaton Centre était surprenamment désert (bien qu'assez achalandé pour donner une crise cardiaque aux vendeuses de Levi's à St-Jacobs), probablement à cause du temps de cul qu'il faisait dehors (température oscillant autour du point de congélation, précipitations passant de la neige à la pluie et l'inverse). Malgré la météo, on a quand même marché dans la sloche, l'eau et la glace, en passant par l'un des milliards de Chinatown de Toronto, jusqu'aux marchands de fromages à Kensington (il y en a deux, au moins), on cherchait du gruyère Premier Cru (vieilli en grottes). Le premier magasin étant trop chaotique, on est allé prendre une pause dans un café boire un smoothie au kiwi (trop de sucre, pas assez de kiwi), puis on a visité l'autre magasin fromager, plus petit et moins équippé que le premier. En fait, l'étalage était pauvre en fromage goûteux. Faqu'on est retourné de l'autre bord et on a fait la file. Surprise, surprise, pas de gruyère Premier Cru là non plus (c'est pas la fromagerie Hamel ou celle du marché Atwater), mais au moins ils en avaient une autre sorte vieillie peut-être pas en grotte, mais assez pour donner un goût très prononcé. On a aussi acheté du Camembert Philippe 1er, qui est moins bon que le Charles VII mais il était en spécial à 4.99$. Ensuite on est passé par une petite boulangerie de rien du tout (qui ne vaut même pas le Petit fromentier de Fabien, ce hippie hirsute qui met des arachides dans ses gâteaux et nie cet impardonnable méfait) acheté quelques scones pour nos hôtes.

On est ensuite allé souper avec nos hôtes dans un restaurant chinois, quelque part dans un recoin perdu de ce Gormenghast sans muraille qui s'appelle la Ville Reine. On est arrivé sans réservation, mais dix minutes avant que ce ne soit trop plein pour faire la file pendant plus que quelques minutes. Repas copieux comme toujours, et sans fruit de mers en plus (j'adore ne pas être le seul avec des allergies).

Le dimanche, après avoir déglacé le char et ses portes coincées par le changement brusque de température (qui avait baissé de quinze degrés en une nuit), on s'est rendu jusqu'à Markham (banlieue absorbée ou extension de Toronto) magasiner dans le Market Village et Pacific Mall, deux gros mails chinois locaux. Les Chinois n'étant pas chrétiens en général, donc encore moins pratiquants que la moyenne des ours chrétiens de nom seulement, le jour du Seigneur n'est pas un obstacle à envahir le dédale de stationnement autour de ces centres d'achats. Se trouver une place s'avère plus compliqué que de résoudre un casse-tête... chinois. Market Village est comme un centre d'achats ordinaire, sauf que les magasins et les clients sont chinois (j'étais visiblement, ironiquement, le seul membre d'une majorité invisible (l'inverse d'une minorité visible)). Le Pacific Mall par contre, est un énorme hangar rempli de minuscules petits magasins cubiques (il y a de la place pour un marchand et deux clients, ou 6 personnes venant de Hong Kong ou Singapour), formant des blocs rectangulaires séparés par des couloirs étroits et bourrés de monde (mais il y a une minorité appréciable de clients non-chinois). Après quelques achats judicieux, on a crissé notre camp vers Waterloo. La 401 était relativement fluide, probablement parce le temps était "injustement" (traduction de wickedly fournie par google...) froid (c'est la radio qui a utilisé le mot "wickedly", "wicked", que google est incapable de traduire, a plutôt le sens de tordu, pervers, méchant). Ce méchant froid était de -12, -24 degrés Celsius avec le facteur éolien, pas le moindrement sous les normales en février d'un point de vue Chicoutimien.

Ben, c'était ça notre fin de semaine. Ah oui, après considération, je ne dois probablement rien du tout à qui que ce soit à Johns Hopkins. Et pour les nostalgiques de l'Oeil Noir, j'ai trouvé ce super site. Avec ça, il ne vous manquera que la boîte "Accessoires du Maître" pour revivre les aventures de votre enfance.

Labels: , , , , , ,

1 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home